Pianoforte G. Silbermann env.1749

You are welcome to use/reprint our texts and photos with credit and/or a link back to Paul McNulty fortepianos

 

Gottfried Silbermann (1683 –1753) était facteur d’orgues, de clavicordes, de clavecins et de pianoforte. Son père, menuisier à Kleinbobritzsch, s’installa ensuite à Frauenstein où, selon la coutume du temps, le fils suivit d’abord ses traces. Gottfried étudia ensuite la facture d’orgue à Strasbourg de 1702 jusqu’à son retour en Saxe. En 1711, il ouvrit son propre atelier de facteur d’orgue à Freiberg. En 1723, après l’achèvement du grand orgue de la cathédrale de Freiberg, Frédéric 1er lui conféra le titre de facteur d’orgue de la cour du Roi de Pologne et Prince-Électeur de Saxe (Königlich Polnischen und Kurfürstlich Sächsischen Hof- und Landorgelmacher). Au cours de sa vie, Silbermann construisit plus de 50 orgues, dont le grand orgue de la Hofkirche de Dresde.

Gottfried Silbermann est célèbre pour avoir fabriqué le premier pianoforte allemand (1732) à partir de la description par Scipio Maffei du « gravicembalo col piano e
forte » (litt. : clavecin pouvant jouer piano et forte) de Cristofori. Frédéric le Grand acquit plusieurs pianoforte de Silbermann pour ses propres concerts, lui-même se produisant à la flûte, accompagné au clavier par C.P.E. Bach. Au cours de son premier séjour à Potsdam dans les années 1730, J.S. Bach émit des réserves sur le piano de Silbermann, critiquant la faiblesse du registre aigu et la dureté du clavier, mais il changea d’opinion lors de sa seconde visite à Sanssouci, en 1747, et exprima publiquement son appréciation de l’instrument.

Paul McNulty a réalisé la copie d’un instrument fabriqué par Gottfried Silbermann en 1749. Aujourd’hui au Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg, cet instrument représente l’aboutissement des recherches de Silbermann pour perfectionner la conception des pianos de Cristofori.

TELECHARGER LE TEXTE
Retour à la page précédente