English versionFrench versionDeutsch version

PAUL McNULTY s‘intéresse à la facture instrumentale après ses études musicales au Conservatoire Peabody de Baltimore (USA). Il suit alors un cursus de technologie du piano à Boston et reçoit une qualification professionnelle d’accordeur.

Il exerce quelques années à Amsterdam puis s‘installe en République tchèque en 1995. Il a construit plus de 200 piano-forte, d’après Stein, Walter, Hofman, Graf et Pleyel. Ses instruments ont participé à de nombreux enregistrements. Nikolaus Harnoncourt, Paul Badura-Skoda et le Festival de Glyndebourne, pour ne citer qu’eux, possèdent un de ses pianos.

En 2009, Paul McNulty a réalisé deux copies d’un Pleyel 1830. Le résultat est venu corroborer la remarque de Chopin à son grand ami Tytus : « Les pianos de Pleyel sont le nec plus ultra. »

Paul McNulty a été chargé par le Klassik Stiftung Weimar de réaliser une copie du Boisselot de 1846 que le virtuose emporta en tournée en Russie et conserva ensuite à Weimar, jusqu’à sa mort. Il écrivit d’ailleurs à Boisselot qu’il aimait tant ce piano qu’il en avait presque usé l’ivoire. La copie de McNulty sera une pièce maîtresse des cérémonies du bicentenaire de Liszt, à Weimar.